Le retour de Noir Désir

noir-desirIl est loin le temps de Noir Désir, loin le temps où Cantat reprenait Des Armes de Léo Ferré. Et puis là, ils reviennent par la petite porte, avec un cadeau : 2 morceaux téléchargeables gratuitement sur leur site noirdez.com.

Pour le premier morceau, il s’agit « Des Gagnants, Des Perdants »… Ptet un peu rebelle.

Pour le second, il s’agit d’une reprise du temps des cerises, et ce morceau tient à coeur :

Quand nous chanterons le temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête …
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur

Mais il est bien court le temps des cerises
Où l’on s’en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d’oreille …
Cerises d’amour aux robes pareilles
Tombant sur la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu’on cueille en rêvant

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d’amour
Evitez les belles …
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai point sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi vos peines d’amour

J’aimerai toujours le temps des cerises
C’est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte …
Et Dame Fortune, en m’étant offerte
Ne pourra jamais fermer ma douleur
J’aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur.

 

Cette chanson de Jean-Baptiste Clément est si fortement associée à la Commune de Paris que, dans les esprits, elle fut écrite pour elle.

Pourtant elle fut écrite sous Napoléon III avant même la guerre de 1870 (dont l’humiliation de la défaite française devait produire, en 1871, l’occasion favorable au déclenchement de la Commune). Un fait notoire est qu’elle fut dédicacée par son auteur à une infirmière morte lors de la Semaine sanglante.

Les cerises évoquent par leur couleur le sang et le drapeau rouge, liés entre autre à la Commune, ce qui fait que la chanson demeure associée à l’idée de liberté, de solidarité, et de résistance face à l’oppression. D’autre part, les cerises renvoient au sucre et à l’été, et donc à un contexte joyeux voire festif. Ainsi la chanson véhicule une certaine nostalgie et une certaine idée de gaieté populaire.

Jean-Baptiste Clément a participé à la commune et a écrit une autre chanson « La Semaine Sanglante » qui dénonce les crimes des Versaillais contre les communards. C’est la semaine qui mit fin à la commune de Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :